Accueil

Reconquête de la qualité de l'eau et milieux aquatiques sur les bassins versants Jaudy-Guindy-Bizien en Bretagne, Côte d'Armor (22)

Recherche

Contact

Comité de bassin versant du Jaudy-Guindy-Bizien

1, rue monge CS 10761

22307 LANNION

02 96 15 19 19

Plan du Site Imprimer
Mise à jour : 09/11/2018

Quelques exemples de préconisations générales pour des pratiques respectueuses de l'environnement et pour la protection de la qualité de l'eau.

En zones cultivées

Lutte contre les pollutions diffuses
Assolement :

privilégier la mise en place de prairies ou jachères sur les parcelles à risque fort et celles en bordure de cours d'eau.

Rotations :
favoriser les rotations longues et l'alternance culture d'automne / culture de printemps.

 

Travail du sol et semis :

  • pratiquer un travail du sol et un semis perpendiculaire à la pente,
  • préconiser les techniques favorisant l'effacement des traces de roues lors du semis et les techniques permettant de réparer les tassements sur les chantiers de récolte,
  • éviter un affinement excessif du sol afin d'éviter les phénomènes de prise en masse et de tassement du sol,
  • pratiquer des techniques de déchaumage et de faux semis.

Couverture hivernale des sols :
couvrir ses sols en hiver et privilégier la destruction mécanique du couvert.

Utilisations des produits phytosanitaires :

  • choisir, lorsque cela est possible, un traitement sur mauvaises herbes levées,
  • adapter les doses de produits phytosanitaires appliquées au type et au stade de flore adventice présente,
  • privilégier les conditions climatiques de traitement favorables : sol humide, vent faible ( <20 km/h) pas de prévision de pluies à cours terme (2 à 3 jours après le traitement).

Désherbage des prairies :
privilégier les spécialités commerciales à faible dose de substance à l'hectare.

 

Lutte contre les pollutions ponctuelles
Diagnostic de pulvérisateur :
diagnostiquer le matériel de pulvérisation tous les 2 à 3 ans.

Remplissage des cuves :
acquérir des équipements et mettre en place des aménagements limitant les risques de débordements de cuve et les écoulements de produits (pré-cuves de remplissage, de volucompteurs à arrêt automatique, aires de remplissage de pulvérisateurs, etc.).

Gestion des fonds de cuves :

  • le fond de cuve doit être épandu au champ après dilution,
  • équiper son pulvérisateur d'une cuve de rinçage (ou éventuellement disposer de bidons d'eau au champ) afin de réaliser le rinçage du pulvérisateur.

 

Gestion des emballages :

  • rincer les emballages vides et incorporer l'eau de rinçage dans la cuve du pulvérisateur lors de la préparation de la bouillie,
  • profiter des opérations spécifiques organisées pour éliminer les emballages vides et les produits phytosanitaires non utilisables.

 

En zones non cultivées

Entretien des abords de champs  

  • ne pas traiter les zones de transfert rapides : bords de champ, talus, zones à proximité des fossés,
  • pour les produits phytosanitaires, des distances de sécurité de traitement par rapport à l'eau sont définies sur l'étiquette (Zones Non Traitées).

 

Entretien des abords de fermes

  • ne pas désherber chimiquement les surfaces imperméables (surfaces bitumées, enrobées…) et les surfaces en contact direct avec les points d'eau (cours d'eau, fossés, caniveaux…),
  • utiliser des produits prévus à cet usage (produits homologués pour le désherbage des « allées de parcs, jardins publics et trottoirs »).