Accueil

Reconquête de la qualité de l'eau et milieux aquatiques sur les bassins versants Jaudy-Guindy-Bizien en Bretagne, Côte d'Armor (22)

Recherche

Contact

Syndicat mixte des bassins versants du Jaudy-Guindy-Bizien et des ruisseaux côtiers

2 route de Kabatous

22660 Trélévern

02 96 15 19 19

Plan du Site Imprimer
Mise à jour : 09/10/2017
Accueil Actions Cours d'eau Témoignages

Témoignage : l'abreuvement du bétail

La pompe à museau
Témoignage de : Régis Davaï, éleveur laitier à Berhet

On abreuve souvent le bétail en lui donnant un accès direct aux ruisseaux, rivières et étangs. Pourtant, cette pratique a des conséquences négatives sur la qualité de l'eau du fait de la présence d'excréments dans le point d'eau et sur les abords. Des solutions existent pour sauvegarder la qualité de l'eau, limiter les risques sanitaires pour le bétail et réduite les dommages aux berges : l'une d'elle est la pompe à museau.
Il y a deux ans, Régis Davaï a choisi d'installer deux pompes à museau pour son troupeau de vaches laitières. Plusieurs raisons sont à l'origine de son choix : « Avant, les vaches s'abreuvaient directement au ruisselet qui traverse la pâture. Elles abîmaient les berges par leur piétinement. De plus, elles se salissaient énormément ce qui était contraignant et peu recommandé pour la traite », explique Régis. « Les vaches ont appris d'elles-mêmes à actionner la pompe. Il a suffi de leur montrer une fois et elles ont aussitôt été attirées par le bruit de l'eau », se souvient-il.

« Désormais, les vaches boivent une eau constamment propre et disponible à volonté », rajoute l'éleveur. Le pompage peut se faire directement dans un cours d'eau ou dans un puit grâce à un simple tuyau. Peu coûteuse et résistante, la pompe à museau ne nécessite aucun entretien particulier et son installation est très simple. « Il suffit juste d'un tuyau et d'une crépine car les raccords sont fournis » précise Régis.