Accueil

Reconquête de la qualité de l'eau et milieux aquatiques sur les bassins versants Jaudy-Guindy-Bizien en Bretagne, Côte d'Armor (22)

Recherche

Contact

Syndicat mixte des bassins versants du Jaudy-Guindy-Bizien et des ruisseaux côtiers

2 route de Kabatous

22660 Trélévern

02 96 15 19 19

Plan du Site Imprimer
Mise à jour : 09/10/2017
Accueil Présentation Le territoire

Le bassin versant du Jaudy-Guindy-Bizien


Le bassin versant du Jaudy-Guindy-Bizien est situé en Bretagne, au nord-ouest du département des Côtes-d'Armor (22), dans la région du Trégor.


Carte d'identité

  • Territoire d'action : bassin versant du Jaudy, du Guindy, du Bizien et des ruisseaux côtiers.
  • Superficie : 52 000 hectares (520 km²)
  • Communes concernées : 50 dont 42 ayant le centre-bourg sur le bassin versant.
  • Population représentée : 52 000 habitants, jusqu'à 100 000 l'été.
  • Nombre d'exploitations agricoles : 700.
  • Plus de 800 km de cours d'eau.

 

Superficie des bassins versants

  • Bassin versant du Guindy : 12 500 ha
  • Bassin versant du Jaudy : 18 500 ha
  • Bassin versant du Bizien : 3 000 ha
  • Bassin versant de l'estuaire : 9 000 ha
  • Frange littorale : 9 000 ha.

Principales caractéristiques

Population
Le bassin versant du Jaudy-Guindy-Bizien se situe dans un secteur majoritairement rural et comporte une population de 52 000 habitants pour 52 000 hectares (80 habitants/km²). Cette population se concentre dans les grandes villes de quelques milliers d'habitants : Bégard, Tréguier, La Roche-Derrien, ainsi qu'en bord de mer où les résidences secondaires dominent. Ailleurs, la population est dispersée autour de bourgs ruraux. A noter que la quasi-totalité des communes s'est regroupée sous la forme de six communautés de communes.

Télécharger la carte des communautés de communes du bassin versant.

 

Activités économiques
Très peu d'industries sont présentes sur le territoire du bassin versant : un atelier de découpe de viande, une fabrique d'engrais, un atelier de travail des métaux. L'emploi industriel y est donc peu développé. En revanche, l'agriculture est omniprésente et regroupe près de 700 exploitations. Les agriculteurs jouent un rôle économique majeur et participent à un aménagement du territoire équilibré.

 

Activités liées à l'eau
Les activités économiques liées à l'eau concernent notamment l'aquaculture : sur le cours du Jaudy. On trouve un élevage de truites de mer, un élevage de turbots, de nombreux élevages conchylicoles dans l'estuaire et à l'embouchure du Jaudy. A cela s'ajoute la pêche à pied professionnelle (coques, palourdes, etc.). L'ensemble de ces activités sont tributaires de la qualité de l'eau. Les activités récréatives sont bien représentées. En rivière, coexistent quatre associations de pêche et un club de canoë-kayak. En mer, les activités se traduisent pas des baignades, des diférentes forme de pêche (pêche à pied, à la ligne, etc.), des activités sportives, etc.

 

Climatologie
Le climat est de type océanique, caractérisé par une faible amplitude thermique annuelle avec des températures moyennes douces, variant de 4°C en janvier à 21°C en août (Météo-France). La pluviométrie est assez importante avec des hauteurs de précipitation de l'ordre de 720 mm par an pouvant provoquer des phénomènes de ruissellement de l'eau et/ou de lessivage des sols. Les précipitations sont rarement fortes, elles se manifestent le plus souvent sous forme de crachin et leur importance décroît de la source à l'estuaire.

 

Géologie
Le substrat géologique du bassin versant est organisé en trois secteurs distincts :

  • au centre, on trouve un substrat constitué de roches volcaniques. Cette zone est marquée par un ensemble de failles où dominent les formations de schistes. C'est une zone sensible à la pénétration de l'eau.
  • au nord et au sud, les formations de roches granitiques dominent. Lorsque le granite s'altère sous l'effet des conditions pédoclimatiques, il forme des éléments sableux favorables à l'infiltration des eaux en profondeur.

 

Pédologie
Il existe deux types de sols sur l'ensemble du bassin versant :

  • les sols bruns lessivés sont des sols limoneux prédisposés à la formation d'une croûte de battance (organisation pelliculaire superficielle rendant le sol imperméable). Il sont développés sur les secteurs de plateaux et dominent la partie nord du territoire d'étude sur laquelle se concentrent les systèmes de grandes cultures (maïs, blé, légumes).
  • les sols bruns acides ont une texture sableuse qui favorise l'infiltration des eaux de pluie, tout en limitant les phénomènes de battance en surface.

Télécharger la carte des formations superficielles des sols

 

Topographie
Il est possible de subdiviser le secteur géographique en deux : sur les ¾ de la superficie, l'altitude se situe entre 50 et 100 mètres au nord, le ¼ restant ayant une altitude supérieure à 100 mètres au sud. Les fortes pentes (> 7 %) qui représentent 14 % de la surface totale sont cantonnées le long du Jaudy lors de son passage à travers une zone granitique. Ces pentes favorisent le ruissellement des eaux superficielles. On y retrouve un boisement important, mais aussi 10 % des surfaces cultivées en maïs et 11 % des céréales. (Cf. Carte relief et réseau hydro, dans la rubrique « cartes en lignes »)).

 

Réseau hydrographique
Le réseau hydrographique est composé de trois rivières principales, associées à un réseau secondaire très dense de 460 km. Le Jaudy prend sa source au sud du Ménez-Bré (302 m d'altitude) sur la commune de Louargat. Il se jette dans la Manche après une course d'une longueur de 44,2 km orientée sud-nord. Le débit moyen annuel du Jaudy est de 1,6 m3/seconde (source : Diren Bretagne). Le Guindy, d'une longueur de 44 km prend sa source à l'ouest du Ménez-Bré à 200 m d'altitude et s'écoule selon un profil sud-nord avant de se jeter dans l'estuaire du Jaudy à la hauteur de Tréguier. Le débit moyen annuel de cet affluent du Jaudy s'élève à 1,1 m3/seconde (source : Diren Bretagne). Le Bizien est un petit affluent du Jaudy qui prend sa source au lieu-dit Pen-Bizien à la limite entre les communes de Ploëzal et de Pommerit-Jaudy. La frange littorale entre les communes de Saint-Quay-Perros à l'ouest et de Pleubian à l'est est drainée par de nombreux ruisseaux côtiers. (Cf. Carte relief et réseau hydrologique, dans la rubrique « cartes en ligne »).

 

Réseau bocager
Sur l'ensemble des bassins versant du Jaudy, du Guindy et du Bizien, le linéaire bocager (talus et haies confondus) représente un total de 4 700 km. Le réseau bocager est dense (120 mètres linéaires/ha) et relativement bien conservé. On y observe des talus à forte valeur patrimoniale : ce sont des talus empierrés (talus-mur) surmontés d'une haie constituée principalement de chênes, de châtaigniers et de noisetiers. Cependant, on constate à certains endroits, notamment dans la partie centrale du bassin versant, la présence de grandes ouvertures dans le maillage, caractéristiques des cultures intensives telles que le maïs (parcelles remembrées).

 

Agriculture
Le bassin versant, d'une superficie de 52 000 ha, compte 35 000 ha de surface agricole utilisée et environ 700 exploitations. Il se caractérise par trois zones de production très différentes :

  • une zone d'élevage à dominante laitière au sud, avec de nombreuses parcelles en prairie,
  • une zone d'élevage à dominante hors-sol (élevage porcin majoritairement) au centre du bassin versant, avec beaucoup de parcelles en maïs et en céréales,
  • une zone légumière sur le littoral et le long de l'estuaire au nord du bassin versant.